Nouveau théâtre de Villefranche : 25 ans déjà

25 ans du nouveau théâtre de Villefranche

Qui dit anniversaire, dit gâteau avec bougies. Celles des 25 ans du nouveau théâtre de Villefranche ont été soufflées sur la scène

Il y a exactement 25 ans le nouveau théâtre de Villefranche était inauguré. Pour fêter ce très joyeux anniversaire, une plaque commémorative a été dévoilée ce jeudi 12 par le directeur du théâtre, Alain Moreau, mais aussi par ceux qui ont été à l’origine de cette très belle restauration : Jean-Jacques Pignard, maire de la ville en 1989, date de la décision des travaux, Bernard Perrut, alors adjoint à la Culture, et le scénographe  Igor Hilbert. Ce dernier a élaboré la partie scénique du théâtre aux cotés de l’architecte Jean-Claude Rérolle, aujourd’hui décédé.

Plutôt que d’une restauration il faudrait parler de transformation. De l’ancien théâtre, seuls sont conservés les murs et une partie de la charpente. Surtout la grande et belle idée est de garder intacte la façade de la fin du XIXe siècle.

A l’origine destiné à être une salle des fêtes, le bâtiment est inauguré le 15 février 1898 avec un spectacle de la Comédie Française… Pour fermer ses portes un an plus tard, à cause de graves malfaçons.  Entre la date de sa réouverture en 1900, et la fin des années 1950, le lieu accueille aussi bien bals, banquets, que spectacles en tout genre. Il subit aussi plusieurs incendies qui imposent de gros travaux de rénovation. En 1958, la salle à l’italienne avec galeries et loges a laissé place à une salle frontale surplombée de deux balcons et n’accueille plus que des représentations théâtrales et musicales.  Il en est ainsi jusqu’à la fin des années 1980. Devenu trop petit, trop ancien, il doit être une nouvelle fois restauré.

La salle du nouveau théâtre de Villefranche est creusée pour « qu’on puisse voir les pieds des danseuses de tous les fauteuils »

La décision est prise d’engager les travaux nécessaires en 1989. Un budget de 20 millions de francs est prévu. Il sera presque respecté puisqu’au final 22 millions sont dépensés par la ville, le département, la région et l’Etat. Les travaux durent très exactement 13 mois. La scène et le plateau technique sont entièrement repensés. La salle est creusée pour « qu’on puisse voir les pieds des danseuses de tous les fauteuils »…

Enfin le « nouveau » théâtre de 700 places est inauguré le 11 janvier 1992, là encore avec un spectacle de la Comédie Française. Depuis,  1 000 000 de spectateurs ont assisté à 1200 spectacles, dont 70 créations, présentés par 7000 artistes.  Soit chaque année une quarantaine de spectacles – aussi pointus et de qualité qu’accessibles à un large public – proposés à 3500 adhérents et environ 40 000 spectateurs. A l’instar de cette 27e saison, « toujours singulière, populaire et exigeante »

E.B.