midnight_specialCe mois, Rodolphe Donati, directeur des cinémas de Villefranche,  Eden, Rex et 400 Coups, nous fait partager son coup de coeur pour Midnight Special, 4e film de Jeff Nichols, auteur entre autre du très remarqué Mud

« Midnight Special est typiquement le genre de film dont il ne faut absolument pas déflorer l’histoire. Présenté comme un film de SF, avec des références revendiquées au cinéma de années 1980 de John Carpenter ou Steven Spielberg, il m’a plu parce qu’il comporte plusieurs niveaux de lecture et qu’on n’est jamais sur de ce que l’on voit.  Alors SF, oui, mais aussi conte psychanalytique, parabole politique, road movie. Le film est tout ça à la fois, un film de genre qui aborde plein de sous genre… Avec peu  d’effets spéciaux, mais utilisés judicieusement pour renforcer cette idée qu’on ne sait jamais si ce que l’on voit est réel ou pas.

Midnight Special est aussi à voir pour son ambiance, ses décors, qui entrainent le spectateurs dans une plongée dans les eighties. Et puis c’est un film qui musarde… Où tout est suggéré, dont la mise en scène n’est pas ostentatoire, mais dans la subtilité, et qui propose plein de portes à ouvrir : un puzzle qui demande un peu de temps pour être assemblé.

On retrouve une fois encore l’excellent Michael Shannon en père protecteur- il était déjà dans les 3 précédents film de Jeff Nichols, Shotgun StoriesTake Shelter et Mud – tout en ambigüité avec son physique inquiétant. Les autres comédiens, Kirsten Dunst dans le role de la mère, ou Joel Edgerton dans le rôle du mystérieux ami du père, sont parfaits également.

 Midnight Special ne fera peut-être pas l’unanimité, parce que c’est un film à part qui ne suit pas le chemin imaginé au départ… Mais qui vaut vraiment la peine d’être vu. Jeff Nichols prouve une fois de plus qu’il est un réalisateur à suivre ».

A voir au cinéma Les 400 Coups du 13 avril au 3 mai. Renseignements