ArtFareins, galeries Chybulski et 116 art : la sculpture à l’honneur

visuel-arsfareins-0a6f1Vous aimez la sculpture contemporaine ? Vous ne connaissez pas et avez envie de découvrir ? Trois événements passionnants, à ne manquer sous aucun prétexte, vous proposent un éventail riche d’œuvres de tous horizons artistiques ou géographiques : ArtFareins, la biennale de sculpture contemporaine, l’exposition de la Lyonnaise Frédérique Fleury à la galerie le 116art et celle du Berlinois Marcus Wittmers à la galerie Chybulski.

ArtFareins, la biennale de sculpture contemporaine

Inauguré le 27 en présence de nombreux élus et artistes, ArtFareins confirme, avec cette 2e édition, son statut d’événement régional phare pour l’art contemporain, avec 30 sculpteurs représentés. Réparties en « parcours des arts » dans quatre sites exceptionnels du département de l’Ain – le château de Bouchet à Fareins, le château de Fléchères, la passerelle et la place de la passerelle à Trévoux et le chemin des Pélerins  à Ars-sur-Formans – les œuvres sont signées par des artistes réputés ou émergents, et ont été choisies par un jury exigent pour les émotions fortes qu’elles procurent. Pour leur capacité à s’intégrer dans l’environnement végétal ou minéral aussi.  Un des exemples les plus probants en la matière est certainement l’œuvre de Marc Limousin installée dans le parc du Château de Fléchères. Partie intégrante d’un projet global nommé (m)ondes de rives son « procédé tient de la photo argentique et des arts numériques, puis d’une restitution et d’une mise en espace appropriée » explique l’artiste annécien.

Toujours à Fléchères, sont exposées plusieurs blocs « paysages intérieurs » de Jean-Michel Debilly. Sculptures en négatif conçues à partir de mousse de polyuréthane prise dans un coffrage et dont les espaces vides sont remplies de béton teinté, elles sont autant de pièces uniques que l’artiste découvre tel un archéologue lors du retrait de la gangue qui enferme l’œuvre.

Mais c’est au Château de Bouchet que se trouve la majeur partie des sculptures présentées, 23 exactement, à l’intérieur et surtout à l’extérieur, dans l’immense parc de 5,5 ha. Citons parmi les artistes, Jean-François Auber, Jean-Claude Baratier, Gilbert Frizon, Gérald Martinand ou encore  Le couple d’artiste SCENOSOSME. Jusqu’au 17 juillet la manifestation propose également des représentations de danse du Collectif Ishtar, des lectures ou des rencontres avec les artistes. Renseignements

 

Parures de Frédérique Fleury à la galerie le 116art

Pour sa troisième exposition personnelle au 116art, Frédérique Fleury présente sous le nom de Parures, des œuvres singulières mixant les techniques – céramique, poterie, couture, rembourrage –  les matériaux – grès, porcelaine, lin, papier – jouant avec les paradoxes – ce qu’on prend de loin pour des armes – des boules de massues avec leurs chaines et menottes – s’avèrent de près être décorés délicatement comme des bijoux. Le tout dans des camaïeux de blanc qui rendent l’ensemble aussi fort que troublant.

Villefranche – A voir jusqu’au 3 juillet – Renseignements

 

Sculptures de Marcus Wittmers à la galerie Chybulski

Né en Allemagne en 1973 près de Berlin Marcus Wittmers commence par la sculpture sur pierre avant d’intégrer l’École Supérieure d’Art à Berlin. Il travaille essentiellement la pierre,  la résine, la fibre de carbone. Il a à son actif de nombreuses expositions, en Allemagne et à l’étranger (Saint- Petersbourg, Copenhague, Salzbourg, Detroit, Honduras, Téhéran, Salvadore, Sarajevo, Prague). Il est membre du collectif berlinois Milchhof, avec lequel la galerie Chybulski a organisé plusieurs expos. Il a d’ailleurs déjà montré son travail en Beaujolais il y a quelques années. Mais ce CV très formel ne dit pas grand-chose de son travail, inspiré par un humour très très noir et grinçant. Ses œuvres fortes et tranchantes comme des lames de rasoirs ne laisseront personne indifférent.

Ville-sur-Jarnioux – A voir jusqu’au 26 juin – Renseignements