Coup de coeur cinéma : La Fille de Brest

Chaque mois, Rodolphe Donati, directeur des cinémas de Villefranche,  Eden, Rex et 400 Coups, nous donne trois raisons de voir son film coup de coeur.  Ce mois il a choisit de mettre en avant La Fille de Brest, le nouveau film d’Emmanuelle Bercot

 

brestDans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d’un médicament commercialisé depuis 30 ans, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l’histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité.

Inspiré du livre d’Irène Frachon, la pneumologue qui a alerté les autorités sur les  risques du Médiator en 2007, mais aussi de son témoignage direct – Emmanuelle Bercot et la scénariste Séverine Bosschem ont longuement rencontré les différents protagonistes de l’affaire – le dixième long métrage de la comédienne-réalisatrice respecte scrupuleusement les faits.

Pour Rodolphe Donati, il faut voir La Fille de Brest :

  • Parce que le film est un exemple de ce qui peut se faire de mieux dans le genre « thriller socio-politico-médical ». C’est réellement un Erin Brokovich [film de Steven Soderbergh sorti en 2000, avec Julia Roberts] à la française, avec une enquête très solide et un personnage principal très typé.
  • Parce qu’Emmanuelle Bercot parvient à insuffler du cinéma dans ce qui n’aurait pu être qu’un film dossier. Elle ajoute des personnages, la complexité des rapports entre l’héroïne et son supérieur (l’excellent Benoit Magimel), la montre en famille. Le tout avec une mise en scène redoutablement efficace.
  • Pour la comédienne qui incarne Irène Frachon, la danoise Sidse Babett Knudsen. L’héroïne de Borgen incarne avec brio une Irène Frachon attachante. A noter que l’idée de la choisir pour le rôle a été soufflée à la réalisatrice par Catherine Deneuve, sur le tournage de La Tête haute

A voir au cinéma Les 400 Coups jusqu’au 6 décembre

 

A voir aussi :

  • Ma Vie de Courgettes le film d’animation pour enfants ET adultes de Claude Barras (jusqu’au 27 novembre)
  • Planétarium, film très ambieux de Rebecca Zlotowski, avec Natalie Portman et Lily-Rose Depp (jusqu’au 6 décembre)

Et à ne pas manquer vendredi 25 novembre 20 h 30, une rencontre avec Yves Bonnet, viticulteur à Anse, autour du documentaire Vendanges de Paul Lacoste. Il évoquera les vendanges en Beaujolais. Comment il a vu évoluer ce moment si particulier de nos régions. Pourquoi lui et tant d’autres ont-ils dû passer à la vendange mécanique etc…

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les vendanges sans jamais oser le demander…