La galerie le 116art poursuit son année anniversaire avec toujours autant de bonheur pour le visiteur en présentant ce mois de mars 10 œuvres de la sculpteuse, céramiste, peintre lyonnaise Frédérique Fleury.

Frédérique Fleury au 116art

Sculptures XXL de grès seul ou mêlé de formes tentaculaires en toile, noires ou blanches, les œuvres de Frédérique Fleury surprennent et subjuguent. Parties souples mais solides, chaines rigides mais fragiles et cassables, on est dans l’univers des contraires, des oppositions, de l’organique et du fantasmagorique aussi.

Ce que l’artiste semble aimer par-dessus tout c’est le détournement.

« Pour les parties en tissu rembourré de ses sculptures, expliquait Marina Inglelbarth, critique d’art et commissaire indépendante, en avril 2016,  elle détourne […] l’usage de la machine à coudre, machine « ménagère » par excellence, pour le promouvoir au rang de technique d’art. Et pour les parties en céramique, elle fait de même avec le four de potier, machine d’artisan. Tout se mélange, tout est détourné, contraint. Pas de hasard, pas de laisser-aller.

Fleury maîtrise toutes les techniques, connait les machines, sans doute qu’elle les aime. Elle déploie aussi sa culture des matériaux en mélangeant le grès brut, très mat, à la porcelaine de Bavière, écrue, au lin naturel, couleur grège, et à la porcelaine fine, blanche et brillante. Ses compositions créent ainsi des camaïeux de blancs aux tons aussi subtils que les Outrenoirs de Soulages. »

Intitulée Frédérique Fleury ou la force des formes, l’exposition est à voir à la galerie Le 116art jusqu’au 31 mars

EB