Seb_Ficagna-_couleur

Sébastien Ficagna, chanteur et guitariste de Plastic People

Inspiré du meilleur de la cold wave et du post punk des années 80 – de Cure à Joy Division, ou Bauhaus – le duo Plastic People, constitué du caladois d’adoption Sébastien Ficagna et de la lyonnaise Valeria Pacella, propose une musique raffinée, envoûtante et nerveuse, portée par la voix grave et profonde de Sébastien. Plastic People renoue avec la scène. Après un concert à Lyon vers octobre, ils seront à Villefranche le 28 novembre

Avant Plastic People, Sébastien Ficagna a déjà un long parcours derrière lui, comme guitariste et comme compositeur. Pas de formation académique, mais un talent naturel qui lui donne envie de composer tout de suite dès qu’il touche un instrument. En 1993, à 18 ans, il monte un premier groupe, ou plutôt un premier duo de cold wave gothique, Dead Soul Rising, avec la chanteuse Alastrelle. Ensemble, rejoints parfois par Laurent Baudin, ils enregistrent deux CD et font de nombreux concerts, en France, en Belgique mais aussi en Grande Bretagne.
En 1996-97, Sébastien repart pour une nouvelle aventure, seul. Avant de créer un autre duo de rock electronic post punk, The Naked Man, avec la chanteuse et compositrice Sandrine Cognet. De leur collaboration nait un CD, Tall Tale.
Etrangement, il n’y a qu’environ 4 ans que Sébastien commence vraiment à chanter, à éprouver et apprécier les sensations très fortes que cela procure sur scène. A cette période, il écrit beaucoup et lance Plastic People, première version, à cinq, avec violoniste, batteur, guitariste, bassiste. Avec cette formation, les Plastic People font une dizaine de concert. Mais décidément, l’homme se sent mieux en duo.
Désormais, Plastic People a trouvé sa formule avec Valeria Pacella à la basse, la guitare et l’harmonium indien et Sébastien au chant et à la guitare. Sébastien compose toutes les musiques à la guitare, au dictaphone et sur ordinateur, et écrit certains textes inspirés par la vie quotidienne ou ses lectures, Le Portrait de Dorian Gray, d’Oscar Wilde, notamment. Mais le plus souvent, pour les lyrics, les Plastic People font appel à des amis, telle Sandrine Cognet, ex Naked Man.
Outre la musique, ce qui fait la spécificité de Plastic People s’est un univers complet, complexe, avec une forte identité visuelle – le logo de Plastic People créé par Sébastien en donne un bel exemple – et l’utilisation de la vidéo. Dès l’origine du projet, l’idée de projeter des vidéos en concert est présente. Passionnée aussi par ce domaine, Valeria Pacella passe naturellement derrière la caméra. Sébastien, qui a plus un profil de graphiste se charge de l’animation. Ils réalisent eux-mêmes leurs clips, des clips aussi sensibles qu’esthétiques.

Ils seront donc en concert, au salon de tatouage Bleu Pétrole, 221 rue de Thizy à Villefranche sur Saône, à 20 heures, à l’occasion du vernissage de l’exposition de peinture/photo de P.Marcel

En attendant, vous pouvez aussi les écouter sur Soundcloud.
Emmanuelle Blanchet