guediguian-050316Les 5 et 6 mars dernier, L’Autre Cinéma, proposait un weekend exceptionnel,  labélisé « Rencontres du Cinéma Francophone en Beaujolais », avec Robert Guédiguian et la critique de cinéma Isabelle Danel, auteure d’un livre d’entretien avec le réalisateur, et grande connaisseuse de son travail. Une occasion de voir ou revoir quatre de ses films : ses deux derniers en date, Une Histoire de fou et Au Fil d’Ariane, son  tout premier, Dernier été, et son grand succès, sorti il y a exactement 20 ans, Marius et Jeannette.

Une occasion aussi, et peut-être surtout, d’échanger, de débattre, avec un homme engagé, qui croit encore que le cinéma peut changer le monde. Et d’assister à un entretien passionnant entre le cinéaste et la critique durant lequel Robert Guédiguian revient sur sa rupture avec le Parti Communiste, dès 1977, qu’il a su transcender dans son cinéma, en entrainant dans ce train ses meilleurs amis, notamment Gérard Meylan, devenu son comédien fétiche ou Malek Hamzaoui, directeur de production de la plupart de ses films.

A propos de Dernier été, son premier film et coup de maitre qui lui vaudra le prix Sadoul, remis des mains de Jean Rouch, il parle longuement de son amour pour le cinéma de Pasolini, dont l’influence, à ses débuts, est indéniable. Ce qui, à l’époque où l’autre succès à l’affiche en ce début des années 1980 est Diva de Jean-Jacques Beinex, parait totalement anachronique. Dernier été pourtant n’a pris une ride et reste l’un des chefs-d’œuvre de Robert Guédigian, ainsi qu’un véritable manifeste de son cinéma à venir.

 

Ecoutez, ré-écoutez Robert Guédiguian :

Nous vous proposons d’écouter ou réécouter deux moments forts de ce weekend : l’intégralité de la conférence de presse, ainsi que la présentation de Marius et Jeannette, sous forme de dialogue entre Isabelle Danel et Robert Guédigian

La conférence de pressse, qui débute par cette question : que pensez vous des films choisis pour ce weekend qui vous est consacré ?

Présentation de Marius et Jeannette :