Entre deux expositions – Vadim Sérandon, C’est pas d’ma faute jusqu’au 23 février et Christian Valverde, Justes ciels, à partir du 1er mars – rencontre avec Jean-Marc Revy, directeur de la galerie d’art contemporain caladoise, Le 116art. L’occasion de revenir sur l’année 2018 et l’opération « 10 ans, 10 artistes, 10 œuvres,10 expositions ».

C’était à l’évidence un pari osé puisque la galerie n’organise en temps ordinaire que 5 expositions par an… Pari largement réussi pour les visiteurs, avec 10 très belles expositions. De votre côté, quel bilan en avez tiré ?

Eric Vassal -116art - Dec 2018
Eric Vassal – Dernière expo de l’année anniversaire du 116art

Jean-Marc Revy : 10 ans, c’est le passage d’une étape importante dans la vie d’une galerie. Une preuve de viabilité. Nous avons gagné en crédibilité ! Et le côté un peu fou de l’opération a renforcé notre notoriété et notre image, notamment auprès des institutions. Nous sommes d’ailleurs maintenant référencé par Art Contemporain en Rhône-Alpes (ACRA), un portail numérique destiné à valoriser la scène artistique contemporaine, contribuer à son dynamisme et à son rayonnement. Notre ligne artistique  –  choix d’artistes contemporains dont le travail fait sens et se sent, d’artistes qui suscitent une réelle émotion esthétique, avec éclectisme dans le médium – s’en trouve consolidée.

Etes-vous satisfait de la fréquentation ?

JMR : Dans l’ensemble oui. Disons que les artistes locaux attirent plus de monde. C’est un problème récurrent, les artistes fonctionnent avec leur réseau, leur bande ! Et être une galerie située à Villefranche, plutôt qu’à Lyon complique toujours un peu les choses. C’est pareil pour Lyon par rapport à Paris…

Vous avez une vingtaine d’artistes « maison ». Cela n’a pas été difficile de n’en choisir que 10 ?

JMR : En fait non, puisque ceux qui n’ont pas participé au 10e anniversaire sont déjà programmés pour les mois à venir !

Comment voyez-vous le futur ?

JMR : Rester dans la ligne ! Présenter de nouveaux artistes. Je suis en permanence en recherche. Mais je ne travaille jamais avec plus de 25 artistes. Au-delà on ne peut pas réaliser sérieusement ce que j’aime le plus : faire un bout de chemin ensemble ! J’aimerais aussi participer à des foires, par exemple de dessins. C’est un excellent moyen de rencontrer des artistes, des collectionneurs… Et puis continuer à faire un travail professionnel, avec autant de plaisir !

Emmanuelle Blanchet

Prochaine exposition : Christian Valverde, Justes ciels
Vernissage le 1er mars à partir de 18h – Plus d’infos